lundi 18 février 2008

Municipales: De la friture sur la ligne


La censure serait elle un mal bernayen? Malheureusement les évènements laissent à penser que oui.
Alors que Maurey fait la sourde oreille, un autre candidat serait il en train de glisser un peu trop vite sur la pente autoritaire tant apprécier par "qui vous savez".
Depuis le début de la campagne, le site internet de Pierre Jalet a connu quelques péripéties. Quoi de grave à cela, Internet n'est qu'un alignement de 0 et de 1 qui parfois sont capricieux. Des contenus ont été publié et sitôt retiré au grès d'iniatives qui semblaient prématurées.
Aujourd'hui encore, le blog de Bernay Vraiment ne souhaite pas s'ouvrir. Enième panne... Le problème n'est pas un serveur défectueux: tout le monde est soumis aux caprices des hébergeurs. Le véritable hic de la question est un papier de Fred Lescat que j'ai pu lire vendredi matin. Il répondait à Hervé Maurey en reprenant l'une des perles dont la droite nous livre régulièrement ("La jeunesse n’a pas de parti, tout comme la culture. Il faut se battre pour des idées et non pour des étiquettes": Demandez à Hugo, à Aragon, aux Têtes Raides ou à Sardou si la culture n'a pas de parti!). Fred Lescat ne prenait pas de pincette pour accrocher une nouvelle fois le maire de Bernay à son tableau de chasse. Sa plume rendait vraiment l'article vivant, drole et justifié.
Quelques heures plus tard, le billet avait mystérieusement disparu et un commentaire associé à cette tribune avait été redirigé vers le post indiquant les réunions publiques avant d'être tout bonnement supprimé.
Aujourd'hui le blog a reçu deux nouveaux articles, des reprises d'articles parus dans la presse locale et nationale. Je ne dresse pour l'instant aucune conclusion et j'invite les membres de la liste Bernay Vraiment à m'apporter une explication.

18/02 Précision: La confirmation m'est venue via un commentaire sur le post précédent. L'article de Fred Lescat a bien été retiré car il ne convenait pas aux autres colistiers. En tant que chef de file, j'invite Mr Jalet à donner sa propre version des faits.

3 commentaires:

Pierre Jalet a dit…

Je viens de découvrir votre blog et j'en apprécie le ton à la fois vif et mesuré.. Vous avez, ce me semble, un vrai talent journalistique. Mais, trêve de compliments ! Vous allez finir par croire que je sollicite votre suffrage. Vous m'avez invité à me prononcer sur ce que vous appelez la censure infligée à notre ami Fred. Voici donc ma réponse : l'impertinence de Fred et sa réactivité est l'une de nos richesses. Cependant (car il y a un cependant) nous ne pouvons oublier la dimension collective d'une liste et la diversité de ses sensibilités. C'est là notre force et aussi notre contrainte. Nous devons faire avec. Aussi, lorsqu'un post de l'un d'entre nous ne recueille pas l'adhésion d'une majorité de colistiers, nous n'avons d'autre choix que de le retirer. À défaut, nous mettrions en péril la cohésion de cette liste. C'est là toute la difficulté d'une action de campagne : il faut laisser chacun s'exprimer, mais également respecter la sensibilité de tous. En fait, c'est la dure loi de la démocratie, concilier l'un et le collectif . La particularité. d'une campagne municipale consiste à oeuvrer en convergence. Voilà pourquoi Fred fort intelligemment admis qu'il lui fallait enlever ce post.

Pierre Jalet

FanFan a dit…

Merci à Pierre Jalet pour cette transparence qui est tout à son honneur.
Merci aussi pour les compliments par rapport au blog, je sais que ceci est totalement desinterréssé car je ne suis pas électeur à Bernay!

ps: je me suis permis de ne laisser qu'un seul des trois commentaires identiques publiés par M.Jalet

dérencontres a dit…

mesmo assim, tem que manter a resistência, meu amigo.
força e saude.
um abraço para todas as brasileiras que você encontra.
e usa camisinhas

:: fred