samedi 29 septembre 2007

Qui a tué Taís? Petite histoire d'une novelas


Quatrième partie du feuilleton médiatique brésilien: les novelas

Le Brésil vient de vivre un grand moment de son histoire populaire. Hier soir sous le coup de 21h, le suspense insoutenable a pris fin et tout le monde sait ce matin qui a tué Taís...

Taís est l'une des personnages de Paraiso Tropical, la novela star de TV Globo et vendredi était diffusé le dernier épisode de la série. L'engouement populaire était à son comble. A toutes les terasses des cafés la TV diffusait la série. Tous les yeux des brésiliens étaient fixés sur un seul et même programme. Le sujet est de taille puisque ce midi, DF TV, le détachement régional de Globo pour Brasilia, c'est fendu d'un sujet microtrotoir pour recueillir l'impression des Brasilenzes.

Les novelas ont fait leur apparition au Brésil dans les années 50 alors que la télévision n'était que endémique. Les chaînes de radio ont importé des feuilletons du Mexique et de Cuba. Le succès est au rendez vous et les premières productions brésiliennes font leur apparition.
Quand la Tv se démocratise à la fin des années 60, le modéle est repris et le public suit. Chaque décénie a eu ses succès. Toute personne, un temps soit peu téléphile, les connait tous.
Le style est particulier. Rien à voir avec les séries américaines, ni avec l'esprit européen. Peut être que l'on peut les rapprocher des "Feux de l'amour" pour ce qui est du scénario (meli melo amoureux dans un décor de guerre familiale) mais le rythme est plus élevé (une série ne dure que une saison). C'est l'un des principal produit d'exportation du pays dans le secteur tertiaire. On retrouve les séries dans le monde entier. Le Brésil est avec le Mexique ( qui produit lui aussi des novelas) les deux plus gros exportateurs de produits télévisuels dans le monde
Chaque public et chaque horaire a sa novelas. Celle de 17h, pour les jeunes (Malhaçao), une autre a 18h. 19h: "acces prime time", la première star rentre en scène (actuellement 7 Pescados) et enfin 20h, avant le journal du soir, la perle des perles, celle que tout le monde regarde (jusqu'a vendredi c'était Paraiso Tropical).
L'une se termine à peine que l'on enchaine avec son successeur, en l'occurence Duas Caras (2 visages). Des operations de promotion sont lancés dans tout le pays pour faire savoir à la population que Globo lance son nouveau programme. Des photomatons sont installés dans tous les centres commerciaux de la capitale (l'histoire tourne autour du changement d'apparence des heros).
DF TV était bien sur sur place ce midi pour couvrir l'évènement et pour montrer la file de gens qui attendent de se faire relooker sur ordinateur.

2 commentaires:

Michel a dit…

Michel pense:
Après verification de la définition du mot 'endemique" il ne doit pas pouvoir s'appliquer à la T V quelle qu'elle soit . Ce serait peut-être utile de préciser.

Anonyme a dit…

Very Interesting!
Thank You!