vendredi 30 janvier 2009

La Normandie, reine du nucléaire

Quand on vous dit que la Normandie a des ressources! Et ce ne sont pas les irradiés du Tricastin qui vont contre dire notre suprématie.

Dans notre optique du développement interplanétaire de la fission nucléique, Zébulon, son ministre des bombes au phosphore et Alain Le Vern, président de région sont heureux de vous annoncer que la Drome n'est qu'un département de looser et que la Seine Maritime va accueillir prochainement la deuxième réacteur nucléaire EPR français. YOUPI!!! C'est nous qu'on les aura les radiations et les foetus à trois pieds!!!!
Ce cadeaux offert à EDF (mais auquel GDF-Suez va être associé) sera installé à Penly. Il rejoint le premier réacteur EPR prévu à Flamanville dans la Manche. Etant donné que les Manchots n'arrivent toujours pas à couler la dalle de béton et que les retards deviennent pharaoniques, on peut espérer que la nouvelle centrale de Penly ne verra pas le jour avant une quinzaine d'année.
Le budget est estimé à 4 milliards d'euros: une broutille!
2009 - 2020 - ou même 2050, le résultat est le même. Arretons avec le suicide nucléaire!

Une vidéo en bonus: le générique de "The Hills with eyes", film d'horreur au ras des paquerettes mais qui se distingue des autres par un générique d'excélente qualité (âmes sensibles s'abstenir).


crédit photo: saint-martin-en-campagne.org

2 commentaires:

Creasy a dit…

Hello FanFan,

Tu oublis de préciser qu'il ne s'agit pas de réacteur conventionnel, mais du deuxième réacteur EPR prévu sur le territoire.

GDF devrait obtenir la part majoritaire pour la construction d'un 3 réacteur de ce type, mais ici, ils ne sont que minoritaires.

Enfin, c'est vrai que la région des pommiers et du camembert semble être une "privilégiée" en matière de sites nucléaires...

FanFan a dit…

correction faite merci. L'information était implicitement expliqué maintenant elle est écrite noir sur blanc.